Détail de la composition des équipes du département

 

Célia Sahli (doctorante)

effectue sa thèse sous la direction de Miryana Hémadi sur l’« Ingénierie de nanomatériaux hybrides multifonctionnels et multi-stimulables pour l’éradication de biofilms bactériens ». Des assemblages hybrides sont créés à partir de pièces chimiques Lego® pour produire un seul matériau composite tout-en-un qui agira pour briser le biofilm, le dégrader et inhiber la croissance bactérienne.

Hyacinthe Randriamahazaka (PR UPD)

pilote des sujets «nanoélectrochimie, matériaux et énergie», en particulier les études sur les muscles artificiels (actionneurs électrochimiques). Il étudie les relations entre propriétés électriques et mécaniques des polymères conducteurs et nanomatériaux (nanotube de carbone et graphène) afin d’établir des modèles électromécaniques. Il est impliqué dans la modélisation du transfert de charge dans des films organiques et des nanomatériaux en particulier dans des environnements à base de liquides ioniques. Ces études conduisent aux développements de divers composants électrochimiques (supercondensateur, photovoltaïque, et actionneurs).

Jalal Ghilane (CR CNRS)

Responsable du département 3


est principalement impliqué dans les sujets basés sur l’utilisation du microscope électrochimique à balayage (SECM). Il s’investit tout particulièrement dans les études des systèmes à base de liquide ionique et dans le développement de supercapacité, de catalyseur et de photocatalyseur. Il est un acteur majeur des sujets visant à l’obtention de systèmes ultimes (contacts atomiques, jonctions Metal/molécules/métal impliquant moins de 10 molécules). Il est aussi impliqué dans le développement des activités de nanostructuration de surfaces.

John Lomas

effectue des calculs théoriques portant sur des liaisons d’hydrogène de différents types dans des polyols et leurs complexes avec des accepteurs ou donneurs d’électrons, avec un intérêt particulier dans la représentation 3-dimensionnelle des interactions inter- et intramoléculaires. Il est également impliqué dans les thématiques de recherches de Miryana Hémadi.

Miryana Hemadi (MCF UP)

conduit des recherches multidisciplinaires, basées sur la physico-chimie et la science des matériaux, et en étroite association avec la biologie et le domaine de la santé. Elle est spécialiste de l’élaboration de nanomatériaux hybrides pour une grande variété d'applications, notamment, pour la Nanomédecine : vectorisation et ciblage de médicaments dans les cellules cancéreuses ou infectées par des agents pathogènes, internalisation, étude et utilisation de la voie principale d’acquisition du fer, interaction protéine-protéine, thérapies thermiques et bio-imagerie. Elle s’intéresse aussi à des enjeux environnementaux : décontamination des eaux, extraction de polluants organiques et des métaux lourds, grâce à des moissons magnétiques et des chélateurs, etc. Elle mène de nombreux projets et collaborations dans ces domaines

Samuel Edmond Hoff (doctorant)

(doctorant du Dr. Hendrik Heinz, University of Colorado Boulder) a reçu la prestigieuse bourse Chateaubriand, un programme de bourses hautement compétitif géré par l'ambassade de France aux États-Unis. Il travaille sous la supervision de Miryana Hémadi au laboratoire ITODYS en couplant les approches expérimentales et théoriques pour élaborer des systèmes nanohybrides « protéine- nanoparticule » efficaces pour la vectorisation des principes actifs et leur internalisation par endocytose (interaction protéine-protéine).